Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Infarctus du myocarde silencieux : vaste estimation de leur incidence et de leur pronostic

Partagez

gladiateur senior
Progresse
Progresse

Masculin Messages : 26
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 27
Localisation : France
Emploi : Architecte senior

Infarctus du myocarde silencieux : vaste estimation de leur incidence et de leur pronostic

Message par gladiateur senior le Jeu 06 Avr 2017, 19:03


Infarctus du myocarde silencieux : vaste estimation de leur incidence et de leur pronostic




Un infarctus est dit « silencieux » lorsqu’aucun des symptômes classiques, à savoir une sensation de douleur dans la poitrine et dans le bras gauche, un essoufflement, des sueurs ou encore des nausées, ne se manifeste.



Ce type d’infarctus peut cependant être détecté à distance sur un électrocardiogramme (ECG) grâce à son empreinte sur l’onde Q ("
onde Q de nécrose").


Selon une étude de suivi de 10 000 Américains débutée en 1987 et publiée dans la revue Circulation fin mai 2016, ces infarctus silencieux seraient beaucoup plus fréquents que l’on pourrait le penser : l'analyse de leurs données montre qu’ils représentent environ 45 % des infarctus diagnostiqués chez ces Américains durant le suivi !

Autre enseignement de cette étude, à confirmer bien sûr, en particulier en France : l’infarctus silencieux est associé à un risque largement augmenté de décès, d’origine cardiaque ou non, dans les années suivantes. Cette surmortalité (encore plus prononcée en cas d'infarctus symptomatique) est peut-être liée au sous-diagnostic des infarctus silencieux et de l’absence consécutive de mise en route d’une prise en charge adaptée.

Ces données sur le diagnostic et le pronostic de l’infarctus devraient inciter, selon les auteurs, à tenter d'améliorer la détection de ces infarctus silencieux, au moins chez les personnes à risques (hypertension, tabagisme, diabète, etc.), pour augmenter les chances de survie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La clinique et l'électrocardiogramme sont les points clefs du diagnostic de l'infarctus du myocarde, silencieux ou non (illustration).

    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017, 17:22